Cécile Dutray, fondatrice de la microbrasserie Follette à Gomené

Au printemps 2017, Cécile Dutray a créé sa microbrasserie chez elle, à Gomené, dans une petite extension de sa maison. Sa « Follette blonde » a été récompensée fin mai, par une médaille d’or au concours régional des bières de Bretagne organisé par la chambre d’agriculture des Côtes-d’Armor.

Vous avez remporté la médaille d’or dans la catégorie « bière blonde » du concours régional des bières. C’était votre première participation à un concours ?
Cécile Dutray, brasserie Follette : « Oui. J’ai concouru en mars dans trois catégories de bières : la houblonnée, l’ambrée et la blonde. Car je produis les trois. Pour participer, il fallait envoyer trois échantillons par catégorie, des bouteilles de 75 cl, et aussi payer la modique somme de 10 €  par inscription dans chaque catégorie. Fin avril, un jury de 50 professionnels et amateurs s’est réuni pour voter pour la meilleure bière de chaque catégorie. Il y avait 86 bières en compétition, toute catégorie confondue. Autant dire que je n’imaginais pas gagner mon premier concours. En mai, les résultats sont tombés. C’est une grande surprise qui m’a permis d’obtenir une reconnaissance professionnelle ».
Qu’a dit le jury ?

« Il lui a attribué 15,75/20, soit la meilleure note du concours. J’ai reçu toute une liste de commentaires. On disait qu’elle avait une belle couleur, des bulles fines, que c’était une bière facile à boire, équilibrée, avec une persistance moyenne, mais aussi légèrement trouble. Trouble, parce que comme je fabrique de la bière artisanale, elle n’est pas pasteurisée, ni filtrée, donc elle a une couleur plus sombre. Le plus drôle, en plus, c’est que ma bière blonde n’est pas très originale : elle est très légère et fruitée. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle plaît à un public plus large, qui est d’ailleurs de plus en plus féminin ».
Vous constatez une évolution à ce niveau ?

« Je le constate en discutant avec des femmes à l’occasion de dégustations. Le public féminin consomme de plus en plus de bières. Pour quelques-unes, le frein majeur, était jusque-là l’amertume du produit. Alors y a beaucoup de demandes en termes de bières aux fruits. Voyez, la cerise cartonne. Moi, j’aimerais tenter cet été une bière de saison éphémère, à la pêche, à la fraise ou à la framboise. Il faut que les fruits soient d’époque. C’est mon critère majeur, car je ne veux pas d’additifs ».
La bière éphémère, c’est un concept que vous souhaitez développer ?

« J’y pense de plus en plus. Des bières de saison, à raison de deux fois par an. À Noël dernier, j’avais écoulé sur des marchés 100 litres de bière ambrée à la châtaigne et à la vanille. Cette année-ci, j’aimerais changer de recette. Proposer une blonde faite avec les houblons qui poussent près de la maison, macérée avec du malte bio breton. Ça fera d’elle une bière à la fois fraîche et locale ».
Il y a peu de femmes engagées dans le milieu des microbrasseries. Comment le vivez-vous ?

« Assez bien, à vrai dire ! En fait, je me rends compte que c’est même un avantage. Le secteur des microbrasseries est un milieu d’hommes. En étant une femme, on ressort du lot. On crée un lien différent avec notre interlocuteur. Je ne relève pas d’hypocrisie de la part de mes confrères, car il y a la dimension humaine qui domine, assortie d’une certaine forme d’entraide. À aucun moment je me suis sentie en concurrence. C’est bon enfant ».
Pratique

Brasserie Follette, les Hautes Plesses, à Gomené. Vente directe le jeudi de 16 h à 20 h à la brasserie. Tél. 02 96 26 03 10.
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/loudeac/follette-une-brasseuse-en-or-22-06-2018-12002951.php#2mc2yVG7E4CcFt22.99

A lire également article du Ouest-France du 01/08/2019 A Gomené, la bière La Follette bientôt labellisée bio ! via @ouestfrance
https://www.ouest-france.fr/bretagne/loudeac-22600/gomene-la-biere-la-follette-bientot-labellisee-bio-6466746

 

Les commentaires sont fermés.