Des consignes non respectées

Face aux informations qui circulent, les élus municipaux expliquent « qu’il ne s’agit en aucun cas d’une expulsion, mais bien de la fin d’un bail arrivant à échéance. Il a été décidé à l’unanimité de ne pas le reconduire en considérant que les consignes qui avaient été clairement exposées aux gérants, il y a un an, n’ont pas été respectées (des consignes imposées à la suite de plaintes contre le bruit et l’entretien des bâtiments). »

Prenant en considération le fait qu’il s’agisse d’une famille, le conseil municipal a tenu à informer les gérants de sa décision rapidement, soit plus de quatre mois avant l’échéance.

« Même si l’on peut comprendre le mécontentement des gérants actuels, il est souhaitable pour tout le monde que ce départ se fasse dans le respect de chacun ».

Afin d’assurer le service public souhaité par la municipalité au sein du Pub Follette, un appel à candidature sera prochainement lancé.

les-elus-ont-decide-de-ne-pas-renouveler-le-bail

 

Rappelons que le Pub Follette est le dernier commerce de la commune. Les différentes municipalités l’ont soutenu en faisant des travaux pour un montant de près de 300 000 € afin qu’il soit un lieu de services à la population et d’échanges entre les générations.

Les commentaires sont fermés.