Archive pour juillet 2014

Flash juillet 2014

350-pilotes-ont-pris-le-depart-de-lenduro-moto

Dimanche, le Gem-club de Gomené a accueilli la 4e manche du championnat de Bretagne d’enduro. 350 pilotes répartis en ligue 1, 2 et 3 et en vétérans ont emprunté le circuit bien connu des sportifs. « Cette année, le circuit était adapté aux enduristes », confie un pilote.

La spéciale à la carrière, très sélective, a plu à beaucoup de pilotes. Le favori David Abgrall a terminé premier devant Tony Hervé, le pilote local qui s’est bien défendu sur son circuit de prédilection.

Les organisateurs du Gem-Club donnent rendez-vous aux pilotes les 10, 11 et 12 juillet 2015, pour le championnat d’Europe.


 

Les résultats

Ligue 1 : 1. David Abgrall ; 2. Tony Hervé ; 3. Pierre Chevalier (KTM) ; 4. Anthony Briend ; 5. Kevin Zeghers ; 6. Antoine Rolland ; 7. Philippe Puech ; 8. Thomas Sagorin ; 9. Damien Gueno ; 10. Gislain Rivalland ; 11. Stéphane Hénaff ; 12. Kévin Thomas ; 13. David Renaud ; 14. Alexandre Piriou ; 15. Yann Voisin.

Ligue 2 : 1. Elie Le-Dez ; 2. Jérome Creff ; 3. Samuel Folliard ; 4. Pierre-Louis Le-Bonniec ; 5. Thibault Keromnes ; 6. Maxime Blandin ; 7. Vincent Jourdain ; 8. Patrice Tromeur ; 9. Jean-Charles Famelart ; 10. Fabien Edy.

Ligue 3 : 1. Xavier Serrière ; 2. Nicolas Ouvrard ; 3. Arthur Gueguen.

Vétérans : 1. Thierry Bozec ; 2. Christophe Riou ; 3. Erwan Gourlaouen.

320 pilotes attendus

320-pilotes-attendus-lenduro-moto-dimanche

apres-trente-cinq-ans-lentreprise-agricole-feuillee-passe-le-relais

Après 35 ans au service des agriculteurs, l’entreprise de travaux agricoles Feuillée cesse ses activités, sauf la fabrication de cidre.

Jean-Claude Feuillée a débuté son activité en 1979, son épouse Marie-Thérèse gérait alors l’exploitation agricole. Au fil des années, l’entreprise s’est agrandie et a dû investir afin de répondre aux attentes des agriculteurs. C’est ainsi qu’elle disposait de deux moissonneuses, une ensileuse, un roundballeur, trois tracteurs de 200 CV, une conditionneuse, des charrues, un épandeur à fumier et tous les accessoires nécessaires.

« Le progrès a été trop rapide »

« Un investissement en matériel c’est entre 300 000 et 400 000 €. Nous pouvons utiliser jusqu’à 1 700 litres de gasoil par jour pour un chantier complet en maïs, explique Jean-Claude. Le progrès a été trop rapide, cela a eu pour conséquence une augmentation des coûts et des charges, y compris les charges sociales. Et on a eu parfois du mal à se faire payer, ce qui fait que financièrement, nous avons eu plusieurs fois des années très dures. Bien sûr, cette évolution a aussi permis de réduire la pénibilité du travail et de réduire la durée des chantiers. »

À ses côtés, Jean-Claude a eu la chance de travailler avec des salariés fidèles, Patrick Delourme, pendant 34 ans, Olivier Vaguet, pendant 12 ans, et Daniel Gestin pendant 32 ans, auxquels il faut ajouter les saisonniers, Nicolas, Damien et Mickaël. « Sans leur professionnalisme, leur ponctualité, leur dévouement, leur présence indéfectible, nous n’aurions pas pu satisfaire nos clients. La météo conditionne le travail agricole. Il faut donc être sur tous les fronts quand il fait beau. Ils ont toujours été là pour servir notre clientèle dans les meilleures conditions : week-ends, jours fériés et la nuit », explique Jean-Claude.

L’entreprise est reprise par Bernard Boschet de Ménéac. Bernard travaille avec son épouse, Marylène, son fils, Romain, 31 ans. Ils emploient neuf salariés et un stagiaire. La continuité sera ainsi assurée pour les clients.

des-concerts-de-qualite-au-festival-de-jazz

 

Le festival de jazz a connu sa fréquentation habituelle. De nombreux concerts, variés, se sont succédé sur la scène du presbytère et au pub Follette. Les prestations de Ludovic Ernault Group et Don’t Stand Up For Nothing ont été époustouflantes. En fin de soirée, les musiciens ont entraîné le public à danser.