MjAxOTEyMzQ4MTVmN2FjZGYwMDMxYTE0MjUxOTQzYjliMzc3ZTM

À la création de Loudéac communauté, la collectivité a pris la compétence ordures ménagères à plusieurs syndicats qui existaient dans le territoire. Les modes de collecte étaient différents d’un territoire à l’autre.

En 2018, Loudéac Communauté a collecté 9 742 tonnes d’ordures ménagères pour un coût de 1,2 million d’euros, soit 200 kg par habitant. Elle a également collecté 2 867 tonnes de tri sélectif pour un coût de 633 153 €. Chaque habitant produit 675 kg de déchets par an, en y incluant les déchets déposés en déchetterie. « Cependant, le refus de tri s’élève à 635 tonnes pour un coût de 66 388 €. C’est pourquoi nous voulons améliorer le tri sélectif afin de diminuer le coût pour la collectivité, c’est-à-dire pour chacun d’entre nous », explique Yvon Le Jan, vice-président de Loudéac Communauté.

Les nouveaux sacs seront distribués en janvier

À partir du lundi 2 mars, la collecte s’effectuera tous les 15 jours dans les communes de Gomené, Illifaut, Laurenan, Merdrignac  et Saint-Vran. Chaque foyer disposera d’un bac à ordures ménagères pucé et d’un bac emballages pucé, aussi bien en agglomération qu’en zone rurale. « Nous allons ainsi améliorer l’image du territoire, il n’y aura plus de dépôts auprès des containers collectifs et de bacs qui débordent. »

En 2020, il n’y aura pas de changements de tarifs. En 2021, la redevance sera calculée en fonction du volume du conteneur à ordures ménagères : 120 l pour les foyers d’une à deux personnes, 120 l ou 240 l pour trois personnes, 240 l pour quatre et cinq personnes et 360 l pour six personnes et plus. La collecte latérale sera déployée dans tout le territoire, c’est pourquoi des marquages au sol ont été effectués devant les foyers en zone rurale.

ENEDIS signale qu’il va réaliser des travaux sur le réseau électrique qui va entraîner des coupures d’électricité le lundi 16 décembre de 8h30 à 12h30 à : LA VILLE NEUVE, BOIS BINOT, LES VAUX BRULES, CANTENOUET, LE VAU JANNOT, LA TOUCHE COUESBOT, LA BARRE, VIEILLE VILLE, LE VAU MENIER, TRESCOUET, BOURG, LA GALIBOURDIERE, LA FERIOLAIS, QUENEGAT.

Gaëlle Germain a repris le pub Folette depuis le 29 novembre.

Depuis le 29 novembre 2019, Gaëlle Germain, 34 ans, a repris le pub Follette. Originaire du Loiret, celle qui tenait un food-truck sur les marchés arrive de La Grée-Saint-Laurent (Morbihan).

Outre le bar, Gaëlle continue le dépôt de pains et la petite épicerie. Côté restauration, elle proposera un menu ouvrier le midi composé d’une entrée, d’un plat principal, d’un dessert et d’un café. Elle souhaite que la restauration devienne un point fort le midi et elle souhaite développer les repas sur le pouce, sous forme de plateaux de fromages et de charcuterie, lors de concerts le soir, une fois tous les deux mois. Le pub est dépositaire du journal Ouest-France.

Pub Follette, ouvert, le lundi, mardi et jeudi, de 7 h à 14 h 30 et de 16 h 30 à 20 h 30, le vendredi, de 7 h à 14 h 30 et de 16 h 30 à 1 h, le samedi en continu de 7 h à 1 h et le dimanche de 7 h à 14 h 30. Contact. Tél : 06 01 92 58 00. Ouest-France Publié le

Une trentaine de personnes a participé à l’assemblée générale du conseil de développement.

Le conseil de développement, espace de réflexion, de dialogue, et d’échanges de proximité a tenu son assemblée générale, vendredi, à la salle des fêtes.

Ouvert aux élus et aux non élus, il participe à la démarche de développement du territoire de Loudéac communauté Bretagne Centre. Il organisera une conférence sur la santé et l’environnement le 7 février.

Pour la plateforme d’ancrochage, des affiches de promotion ont été créées et le site internet (www.reussirenbretagnecentre.com) est géré et mis à jour par le conseil. Pour le tourisme et le patrimoine, quatre visites décentralisées ont été organisées pour questionner les acteurs du tourisme dont la restitution s’est déroulée le 20 septembre dernier lors d’une réunion publique à Plémet.

Pour les orientations 2020, les actions sur l’ancrochage vont se poursuivre ainsi que le lien intergénérationnel, l’attractivité territoriale et l’économie et la culture. Le conseil de développement redéfinira ses missions avec le nouveau conseil communautaire après les élections. Ouest-France Publié le

Les amateurs de caravelle au Cadran solaire.

L’association Bretagne Floride Caravelle club s’est réunie, samedi, au Cadran solaire. Dans les années 1960 la « régie Renault » lançait sur ses chaînes de production un modèle de loisirs, la Floride, qui s’est appelée ensuite la Caravelle. Elle s’introduit entre la Dauphine et, plus tard, la R8. « La voiture évoque le rêve, l’élégance, la fantaisie et le plaisir par sa ligne futuriste déclinée en coupé ou en cabriolet. 117 000 voitures sont sorties des usines Renault jusqu’en juillet 1968. Il doit en rester aujourd’hui 1400, dont 500 environ en état de rouler. C’est la raison d’exister du Bretagne Floride Caravelle club, un des clubs régionaux dédié à la Floride et Caravelle », explique Jean-Luc Le Meur, le président.

Ses 84 adhérents s’efforcent de maintenir en état ce patrimoine automobile par l’entretien et, parfois, la restauration complète et à l’identique à partir d’une épave. « Ainsi, ces voitures peuvent parader pour le grand plaisir du public. »

Contact. Tél : Jean Luc Le Meur, 06 85 71 47 10, 02 96 22 77 75.